Hi guys!

Just a story that I wrote for my context class.

Bridegman; (c) Walker Art Gallery; Supplied by The Public Catalogue Foundation
Bridegman; (c) Walker Art Gallery; Supplied by The Public Catalogue Foundation
‘Day at the sea’

‘I can’t believe they allowed us to go with them’- the awe at being at the morning sea shone though my eyes. I look over at Timmy who bemuses himself by talking with the fishermen. His pose relaxed. Cheeks flushed by the wind of October gave room to his radiant smile that quickly appeared on the hardened faces of the older men.
I sit on one of the lime barrels of beer, slightly elevated from them, but I have a perfect view at the sea extending behind us. Dull waters filled with fish that we aimed to catch. I am calmed by the sounds of grey waves gently rocking the boat. The seagulls followed us from the shore, as if a cavalry joining an army.
Father stands at the front of the ‘Warrior’ with one of his legs high on the brim. His eye, swim from one point to the other. I recognise this as his ‘hungry for smoke’ beahaviour. I am grateful at the moment that mother decided to hide father’s pipe and tobacco. His lungs torn with the nicotine over the years are not what they used to be. He looks at Timmy knowing that my mischievous brother may cause some trouble.
The elder fisherman, with hair white as the sea foam, with his wrinkled forehead and hands encourages Timmy-‘Oi brat! Tell’em to be quick with’em nets or we just might to get ’em on the plank and throw’em o’erboard.’-the old Finneagan shakes with rumbling laughter while putting on his brown, muddy cape that have seen much better days than this. Finneagan’s laugh is carried by the frosty wind towards one of the smaller boats where four from our company tread through the murky water to throw the nets into the depths of sea.
‘Steve!’- yells the captain of the four to his son, who sat next at the front along with my Father, turns his head, ginger hair tousled lightly by the wind, to look behind him- ‘Yes, Sir!’-he answers, the captain shouts a quick order- ‘Bring up ’em smaller nets from the cabin and prepare them for the next throw.’- captain’s broad figure becomes smaller and his voice quiter as he and the novice fishermen move further east from us. Yet, Steve rushes to his feet. His black, cotton cap falling onto the deck and the young man carefully steps under the deck, to the cabins. I can barely hear the tudding of his boots on the wood and splashing on the water that is left from the previous unloading, while he goes under, the seagulls sink lower in their flight, hoping for a catch. Their wings flapping slowly as they move in circles near the surface of the sea.
I turn in my thoughts to Timmy. My younger brother decided to fling off his cap and let the cold wind tickle his forehead and ruffle his dark hair. His mood spreading warmth and happiness onto the fishermen, who enjoy seeing the small boy talk excitedly about his last war game with the kids from the town.
‘Father,’- I whisper in my thoughts- ‘I do not know how to thank you for today. I truthfully enjoyed myself.’- Closing my green eyes, the delicate waves rocking me to sleep and the sound of the sea encompass me whole. I drown. I drown in the gentleness of the environment.
The high pith of Timmy’s voice boasting breaks me out of my serenity- ‘I can see so many fish from here. Oh look Papa!’- Timmy straightens in his place, reaching with his arm to point out to the red boats further up north.- ‘The ‘St’Ann’ fleet is swimming back into port!’- Father looks over to where Timmy is pointing.- ‘Aah! Must have caught enough then.’- he states while rubbing his hard skinned hands on his old and torn jumper.- ‘Two hours and we’ll gather ’em up.’- the men ready themselves for the next throw. I close my eyes again and whisper to myself.- ‘There is nothing more beautiful than a calm day at the sea.’

FRENCH:

Salut les gars!

Juste une histoire que je écrit pour ma classe de contexte.

Bridegman; (c) Walker Art Gallery; Supplied by The Public Catalogue Foundation

Journée à la mer

«Je ne peux pas croire qu’ils nous ont permis d’aller avec eux» – la crainte d’être à la mer du matin brillait si mes yeux. Je regarde à Timmy qui se bemuses en parlant avec les pêcheurs. Sa pose décontractée. Joues rougies par le vent d’Octobre ont donné la chambre à son sourire radieux qui est apparu rapidement sur les visages endurcis des hommes plus âgés.
Je suis assis sur l’un des barils de chaux de bière, légèrement surélevée d’eux, mais je avoir une vue parfaite à la mer étendant derrière nous. Eaux ternes remplis avec des poissons que nous avons cherché à attraper. Je suis calmé par les sons des vagues grises bascule doucement le bateau. Les mouettes nous ont suivis depuis le rivage, comme si une cavalerie de rejoindre une armée.
Père se trouve à l’avant du «guerrier» avec une de ses jambes élevées sur le bord. Son œil, nager d’un point à l’autre. Je reconnais ce que son beahaviour «faim de fumée». Je suis reconnaissant pour l’instant que la mère a décidé de cacher la pipe et le tabac du père. Ses poumons déchirés à la nicotine au cours des années ne sont pas ce qu’ils étaient. Il regarde Timmy sachant que mon frère espiègle peut causer quelques problèmes.
Le pêcheur aîné, avec des cheveux blancs comme la mousse de mer, avec son front et les mains ridées encourage Timmy-‘Oi morveux! Dites-leur d’être rapide avec eux des filets ou nous pourrions juste pour les obtenir sur la planche et de les jeter par-dessus bord .’- l’ancien Finneagan secoue avec le grondement de rire tout en mettant sur son brun, cape boueuse qui ont vu des jours bien meilleurs que cela. Le rire de Finneagan est porté par le vent glacial vers l’un des plus petits bateaux, où quatre de notre société roulement à travers l’eau trouble à jeter les filets dans les profondeurs de la mer.
«Steve!» – Crie le capitaine des quatre à son fils, qui était assis à côté à l’avant avec mon père, tourne la tête, cheveux roux ébouriffés à la légère par le vent, à regarder derrière lui- «Oui, Monsieur!» – il répond, le capitaine crie un order- rapide ‘Bring’ em up petits filets de la cabine et de les préparer pour le prochain lancer .’- large figure de capitaine devient plus petit et sa voix plus calme que lui et les pêcheurs débutants déplacer plus à l’est de nous . Pourtant, Steve se précipite à ses pieds. Sa casquette noire, le coton tomber sur le pont et le jeune homme attentivement les étapes sous le pont, aux cabines. Je peux à peine entendre la tudding de ses bottes sur le bois et les éclaboussures sur l’eau qui est à gauche du déchargement précédente, alors qu’il passe sous, les mouettes descendre plus bas dans leur fuite, dans l’espoir d’une prise. Leurs ailes battant lentement comme ils se déplacent dans les cercles proches de la surface de la mer.
Je tourne dans mes pensées à Timmy. Mon jeune frère a décidé de jeter son bonnet et laisser le vent froid chatouiller son front et ébouriffer ses cheveux noirs. Son humeur propagation chaleur et de bonheur sur les pêcheurs, qui aiment voir le petit garçon parle avec enthousiasme de son dernier match de la guerre avec les enfants de la ville.
«Père, – murmurai-je dans mon thoughts-« Je ne sais pas comment vous remercier pour aujourd’hui. Je me suis bien amusé honnêtement .’- fermant les yeux verts, les vagues délicates me bascule pour dormir et le bruit de la mer englobent m’a guéri. Je me noie. Je me noie dans la douceur de l’environnement.
La moelle élevé de voix de se vanter de Timmy me éclate de mon serenity- «Je vois tellement de poissons à partir d’ici. Oh regarde Papa! ‘- Timmy redresse à sa place, atteignant avec son bras pour indiquer aux bateaux rouges plus haut north.-‘ La flotte ‘St’Ann’ est la natation dans le port de retour! »- Père regarde vers l’endroit où Timmy est pointing.- «Aah! Doit avoir attrapé suffit alors .’- il dit tout en se frottant les mains à la peau dure sur ses jumper.- vieux et déchirés »Deux heures et nous allons recueillir ’em up .’- les hommes se préparent pour le prochain lancer. Je ferme mes yeux et chuchote à myself.- «Il n’y a rien de plus beau qu’une journée calme à la mer.»

Advertisements